Sabrina Murphy
Booker Ajouter aux favoris

À 38 ans, Sabrina Murphy incarne une vision nouvelle de l’entreprise.

Intrapreneure dans l’âme et convaincue que le changement peut se faire sans rupture, cette passionnée de management met son énergie et son expertise au service de BNP Paribas depuis près de 8 ans.

En 2014, elle crée le People’s LAB, premier programme d’intrapreneuriat transversal du groupe, avec un leitmotiv : rendre les collaborateurs acteurs de leur vie professionnelle et moteurs du changement dans l’entreprise. Depuis, Sabrina Murphy pilote ce dispositif nouveau, un ovni qui ne cesse d’intriguer et d’inspirer, bien au delà des murs de l’entreprise.

Du marketing à l’intrapreneuriat : 

Hybride, le parcours de Sabrina Murphy pourrait se résumer à « laisser la place au champ des possibles ». Après une école de commerce, elle part étudier en Malaisie puis en stage à Londres, avant de débuter sa carrière dans des fonctions de marketing analytique à Montréal. Entrée chez BNP Paribas par le biais d’une filiale, elle y acquiert rapidement des responsabilités importantes en marketing stratégique, gérant des budgets à six chiffres. Elle évoluera durant trois ans à ce poste qu’elle décrit comme très politique et formateur, développant inconsciemment des compétences liées aux ressources humaines.

En 2008, elle fait un premier pas de côté en acceptant une nouvelle mission au sein de la banque : « J’avais envie d’aller plus loin, lorsqu’on m’a proposé un poste de développement RH visant à professionnaliser une filière naissante ». Son objectif ? Donner aux quelques 1500 collaborateurs faisant partie de son scope, les moyens de développer au mieux leur parcours. Pour ce faire, elle lance en 2012 le « Positive People Change », un programme visant à faire évoluer les process RH en donnant davantage de place à l’engagement des salariés, à la transversalité et à l’intelligence collective. Elle développe un premier portail de blended learning, instaure des séminaires d’intégration pour les nouveaux arrivants, active des rencontres de co-construction pour les top managers et se met au coaching, le tout de manière curieuse et intuitive. « C’est à cette époque que j’ai commencé à expérimenter, à oser au quotidien. Sans le savoir, j’étais déjà dans un laboratoire ».

En 2014, au retour de son deuxième congé maternité, elle ressent à nouveau le besoin de challenger les limites de son métier. Pour autant, Sabrina Murphy a conscience de l’importance du timing. « Il faut savoir s’adapter au temps de l’entreprise, laisser les projets innovants se mettre en place, évoluer, décanter. Si l’on est trop décalé, trop avant-gardiste, ça ne fonctionne pas non plus ». À cette contrainte s’ajoutent des questionnements nouveaux sur le sens de son travail au sein d’une grande banque. Et c’est au détour d’une conversation avec une amie que le déclic survient. « Tu sais, pour faire changer un système, être à l’intérieur c’est bien aussi ! » lui lance-t-elle.

À l’époque, les exemples d’intrapreneuriat sont rares, mais ce concept lui apparait comme le meilleur moyen pour agir pleinement sur les sujets qui la passionnent : d’une part, le cœur de l’entreprise à savoir son activité, et d’autre part, le management tel qu’elle l’envisage : un moyen de mettre les collaborateurs en responsabilité vis-à-vis de leur évolution professionnelle.

 

 


Etes vous sur de vouloir supprimer tous vos favoris ?
0 favoris
Sélectionnez vos profils favoris en cliquant sur
dans les pages profils, puis recevez votre sélection par mail......